Jungle trek à Bukit Lawang

Nous voilà partis pour 2 jours de trek dans la jungle de Sumatra, à Bukit Lawang.

Nous avons booké le trek directement à l’hôtel (Batu Kapal Guest House), nous avions réservé auprès d’un organisme de Bukit Lawang quelques semaines avant mais notre hôte s’est finalement arrangé pour que nous fassions le trek avec son guide habituel : Gepur (orthographe à confirmer !), pas de problème pour nous, le prix étant le même : 1 440 000 IND par personne (90€).

Gepur, notre guide !
Gepur, notre guide !

Bukit Lawang Jungle Trek – Jour 1

Nous partons tranquillement de l’hôtel et rejoignons, toujours à moto, l’entrée du Parc National du Gunung Leuser, d’où démarrent les treks.

En plein cœur de la jungle de Sumatra, Gunung Leuser forme l’un des plus riches écosystèmes de forêt tropicale au monde et est l’un des derniers endroits, avec Bornéo, où l’on peut voir des orangs-outans à l’état sauvage. Il abrite également tigres, éléphants et rhinocéros mais plus rares, nous aurons très peu de chance de les apercevoir.

Welcome to Gunung Leuser
Welcome to Gunung Leuser

Nous sommes 6 participants (un couple de chiliens, un couple d’allemands et nous !) et sommes escortés d’un guide et de son “porteur”, l’un ouvrant la marche et l’autre la fermant. Nous nous sentons bien entourés surtout que les 4 autres participants sont docteurs ou étudiants en médecine, même pas peur !

Le rythme est plutôt lent au départ, Gepur prend le temps de nous expliquer (en anglais) comment les arbres ou les plantes qui nous entourent sont utilisés.

Hévéa (rubber tree)
Hévéa avant
Hévéa après
Hévéa après

Nous observons la flore et tombons rapidement sur nos premiers orangs-outans de la journée : une femelle et son petit, perchés en haut d’un arbre. Peu de chance de trouver un mâle proximité, ils se rapprochent des femelles exclusivement pour se reproduire, une fois sa petite affaire terminée, il se barre et abandonne la future maman, c’est du propre ! La femelle devra ensuite veiller sur son petit, seule, pendant environ 7 ans, avant qu’il ne prenne son envol.

Femelle orang-outan
Femelle orang-outan

Je me dis que ce petit trek de 7 heures s’avère plutôt tranquillou… Boy I was wrong! Le rythme s’intensifie rapidement, le taux d’humidité est au max, le chemin devient de plus en plus difficile, ça grimpe, ça descend… Je lutte ! Ma moustache est humide, la sueur de mon front ruisselle et m’irrite les yeux, mon t-shirt est trempé, mon sex-appeal est à son paroxysme !

Un peu de repos
Un peu de repos

À peine assis pour une petite pause bien méritée que notre guide nous demande de partir de là en vitesse ! “Move, move, move!!” Un mâle arrive droit sur nous. Nous prenons la fuite en silence et nous nous mettons à l’abri. Nous suivons les instructions de notre guide et attendons que le mâle s’apaise. Nous pourrons ensuite nous en approcher sans crainte.

Le roi de la jungle de Sumatra
Le roi de la jungle de Sumatra

Cet homme (orang) de la forêt (outan) est majestueux et impressionnant, il se déplace avec agilité de lianes en lianes. Certaines branches plieront sous son poids, c’est qu’il s’agit d’une belle bête !

Ne t'approche pas trop non plus hein !!
Ne t’approche pas trop non plus hein !!

Le guide lui offrira quelques fruits, qu’il ira digérer perché à la cime des arbres.
Nous pourrons ensuite admirer le résultat :

Fruits et insectes, une fois digérés
Fruits et insectes, une fois digérés

Nous continuons à l’observer quelques minutes puis reprenons la route. Nous décidons ensuite de passer à table. Nos accompagnateurs ont tout prévu : nasi goreng au menu !

Nasi goreng, la base
Nasi goreng, la base en Indonésie

Une fois servis nous devons néanmoins vite déguerpir car le mâle a senti la nourriture et arrive à grands pas (grandes brasses ?) ! Nous devons quitter les lieux au plus vite. Nous voilà en train de courir dans la jungle, il faut éviter les branches, les racines et surtout, protéger notre nourriture !

Damien doesn't share food!
Damien doesn’t share food!

Notre guide parvient à faire diversion et nous pouvons enfin nous sustenter.
Nous dégustons ananas, fruits de la passion et mandarines en guise de dessert, délicieux et rafraichissants, c’est parfait !

Nous marchons encore plusieurs heures, nous croisons d’autres orangs-outans, un paon, de nombreux macaques, des semnopithèques de Thomas et un adorable gibbon noir.

Gibbon noir
Gibbon noir
Semnopithèque de Thomas
Semnopithèque de Thomas

Nous apercevons ensuite Mina, une orang-outan plutôt célèbre dans le coin, notamment pour avoir mordu pas moins de 200 personnes ! Nous resterons éloignés de cette femelle très agressive, Gepur nous fera signe de partir loin devant pendant qu’il lui offrira quelques fruits.

Mean Mina
Mean Mina

Gepur nous raconta qu’elle était devenue agressive, alors qu’elle était encore au Centre de réhabilitation de Bukit Lawang. Son petit était tombé d’un arbre et s’était gravement blessé. Souhaitant lui porter secours, des rangers ont voulu tranquilliser Mina pour pouvoir s’approcher et prendre soin plus facilement du petit. Celui-ci décéda malheureusement lors de son transport. Mina, à son réveil s’aperçut que son petit n’était plus là et pensa que les rangers l’avaient tué ! J’imagine que cet événement lui a fait perdre toute confiance en l’être humain et s’en méfie désormais.

Gepur fait diversion en nourrissant Mina
Gepur fait diversion en nourrissant Mina

La fin du trek approche et la difficulté s’intensifie, c’est un peu la lutte ! Le sol est glissant, nous devons évoluer à l’aide de branches et autres racines pour garder notre équilibre, nous faisons même du rappel à l’aide de lianes. J’avoue, j’ai hâte d’arriver au campement !

Lianes entrelacées
Lianes entrelacées
Vue sur le village
Vue sur le village

Après 7 heures de marche, nous arrivons sur le lieu où nous passerons la nuit. Bonne surprise, une tente nous attend, nous devrions être à l’abris des insectes et des varans qui rôdent autour du camp.

Notre chambre pour la nuit
Notre chambre pour la nuit
Salut toi !
Salut toi !
Campement - cuisine
Cuisine, où dormiront les guides pour protéger la nourriture.

C’est l’heure de la douche ! Nous nous rafraîchissons au pied d’une cascade, l’eau est bien froide mais peu importe, ça fait un bien fou !

Cascade près du campement
Cascade près du campement

Nous passons ensuite au dîner, un vrai régal ! Gepur mange avec nous et le couple d’allemands (Romy et Alex), avec qui nous sympathisons rapidement. La nuit tombe assez vite et nous dînons à la lueur des bougies. Nous finissons ensuite la soirée en jouant aux cartes, en chantant, vraiment un chouette moment !

Jungle Dinner
Jungle Dinner
Nuit sur le camp

Jungle trek, jungle trek, in Bukit Lawang. See the monkeys, see the birds, see orang-outans! Jungle trek, jungle trek, in Bukit Lawang, see the monkeys, see Mina, everybody ruuuun” (sur l’air de Vive le vent)

Un petit tour aux toilettes avant d’aller au dodo et nous nous endormons au son de la rivière et des insectes.

Toilettes !
Toilettes
Voie lactée en pleine jungle
Voie lactée en pleine jungle

Bukit Lawang Jungle Trek – Jour 2

Je pensais que la nuit serait courte mais nous nous levons à 10h30 ! Le mal de dos est présent mais nous sommes heureux d’avoir relevé le défi de dormir dans la jungle !
Des semnopithèques de Thomas (espèce endémique) et des macaques ont investi le campement.

Semnopithèque de Thomas
Laissez-moi manger !

Nous attendons qu’ils prennent la fuite pour attaquer le petit-déjeuner délicieux qui nous est servi !

Jungle breakfast
Jungle breakfast

Gepur nous demande si nous préférons faire un trek long et difficile ou un trek facile. Nous nous mettons tous rapidement d’accord, complètement cassés de la veille (j’ai eu mal aux cuissots pendant plusieurs jours !), nous optons pour le mode facile !
Après un déjeuner rapide, nous prenons la route. Nous ne marcherons finalement que 15 minutes pour arriver à notre prochain défi : le retour à Bukit Lawang en rafting !
Rafting étant un bien grand mot puisque nous montons à bord de chambres à air pour camions, attachées les unes aux autres. Nous montons à 6 (+ nos sacs !) sur cette embarcation et voguons de manière assez agitée ! Nous en prenons littéralement plein les yeux ! Nous observons les maisons bordant la rivière, les macaques, c’est top !

Notre embarcation
Notre embarcation

Une fois arrivés au village nous repartons pour la Guest House, toujours en moto et nous passons la fin de la journée à nous remettre de nos émotions, à prendre des petites Bintang, chanter et jouer aux cartes avec Romy et Alex avec qui nous partirons le lendemain pour le lac Toba.

Au final nous avons adoré cette expérience, Gepur a été parfait, il s’exprimait très bien en anglais et a pu nous apprendre beaucoup sur la jungle. Je ne peux que recommander ce trek ! Vous pouvez partir jusqu’à 7 jours, de quoi augmenter vos chances de rencontrer davantage d’animaux et d’espèces endémiques ! Bon, 7 jours ca ferait un peu trop pour moi pour le moment car c’est physiquement très dur mais un jour peut-être !

Retrouvez notre itinéraire depuis Medan jusqu’à Bukit Lawang juste ici.

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑