De Chiang Rai à la frontière laotienne

Notre séjour thaïlandais s’achève à Chiang Rai, au Nord du pays. Je vais passer rapidement sur cette ville qui ne nous a pas vraiment charmés. Rendez-vous directement ici pour skipper Chiang Rai et découvrir directement comment rejoindre le Laos depuis la Thaïlande, par voie terrestre.

Chiang Rai

Après avoir fêté pleinement Loy Krathong à Sukhothaï et Chiang Mai, nous prenons la route de Chiang Rai, au Nord de la Thaïlande.

Depuis Chiang Mai, nous roulons en bus pendant 3 heures, pour 166 bahts (4€) par personne.

Nous arrivons en début de soirée en plein cœur de Chiang Rai et dînons dans un boui-boui qui me fera revivre mes meilleurs moments de Florès.

Nous nous rattraperons le lendemain avec une bonne salade épicée !

Spicy salad
Spicy salad qui me mettra le feu à la bouche !

Le lendemain, nous partons explorer la ville à pied, au programme : des temples, encore des temples !

Wat Phra Kaew

Chiang Rai Wat Phra Kaew Outside
Wat Phra Kaew

C’est ici qu’a été retrouvé le Bouddha d’Émeraude en 1434. Passé de mains en mains au fil des années, il est actuellement exposé dans le temple éponyme à Bangkok. Pour rappel, la vraie statue est en fait constituée de jade, l’arnaque !

Chiang Rai Wat Phra Kaew
Wat Phra Kaew
Wat Phra Kaew
Bouddha d’Émeraude
Wat Phra Kaew
Instant de méditation
Chiang Rai Wat Phra Kaew Monk
Pas de chapeau ? Pas de problème !
Chiang Rai Wat Phra Sing
Wat Phra Sing

Pour notre deuxième jour à Chiang Rai, nous montons dans un tuk-tuk, direction le fameux Wat Rong Khun ou White temple, à 13 km du centre de Chiang Rai. 50 bahts (1€20) l’entrée, comme tout site religieux, prévoir de quoi se couvrir les épaules et les gambettes.

D’extérieur, le temple est magnifique et très différent de ceux qu’on a pu visiter jusqu’à présent. Le blanc étincelant de sa façade est dû à un mélange de chaux et d’éclats de miroir.

Chiang Rai White Temple
White Temple
Chiang Rai White Temple
Wat Rong Khun
Chiang Rai White Temple
Creepy
Chiang Rai White Temple
Coucou

À l’intérieur, c’est… différent. Malheureusement les photos y sont interdites, je ne pourrai donc partager avec vous la beauté des peintures murales. Pour résumer, au lieu des habituelles illustrations retraçant la vie de Bouddha, nous avons notamment pu observer de multiples représentations d’icônes de la culture pop ! Darth Vader, Spiderman, Godzilla, Pikachu, etc. On a même aperçu Ben Laden sur l’un des murs. Pour le moins surprenant !

Tout ce bazar n’empêche pas les fidèles de prier devant plusieurs statues de Bouddha…

Aussi, afin de pénétrer dans le temple, nous devons comme d’habitude nous déchausser, en revanche ici, on nous impose de mettre nos chaussures dans un sac plastique (parfumé qui plus est !) et les transporter jusqu’à la sortie du temple où nous attendront plusieurs poubelles remplies de ces fameux sacs utilisés pendant à peine 1 minute. Pas très écolo tout ça !

Le thème de la décoration continue à l’extérieur.

Chiang Rai White temple
Déco particulière pour les jardins d’un temple
Chiang Rai White Temple
Ça reste tout de même très joli…
Chiang Rai White Temple
Wat Rong Khun
Chiang Rai White Temple
Wat Rong Khun

Après cette visite plutôt déconcertante nous remontons dans notre tuk-tuk qui nous emmènera cette fois jusqu’au centre commercial Central Plaza.

Flambant neuf, on y retrouve food court, restos, magasins modernes et cinéma.

Damien en profitera pour aller chez la coiffeuse/le coiffeur (on a encore un doute) qui s’occupera parfaitement de ses petits cheveux.

Chiang Rai Hair cut
N’est-ce pas formidable ?

Un petit resto japonais plus tard, nous nous offrons une séance cinéma pour 100 bahts (2€60) la place.

Chiang Rai Jap
Petit bento en Thaïlande, oui oui !

À la sortie du ciné, vers 22h00, pas un chat, pas de taxi, pas de tuk-tuk pour nous ramener à l’hôtel. Nous marcherons près d’une heure dans le noir pour rejoindre notre lit.

Pour notre dernier jour à Chiang Rai, nous errerons dans la ville et profiterons notamment des mets du night market. Chiang Rai offre d’autres temples, d’autres bouddhas à admirer mais nous avons fait le plein en Thaïlande, on s’arrêtera là.

Chiang Rai bugs
Miam miam !
Chiang_Rai_Market
On s’en tiendra à quelques fruits hein…
Chiang Rai Clock
Clock Tower

Nous partirons le lendemain, direction le Laos !

Comment se rendre au Laos depuis la Thaïlande ?

Passons aux choses sérieuses, le passage de la frontière Thaïlande-Laos.

Nous ne sommes pas passés par un organisme en particulier, nous avons simplement enchaîné les tuk-tuks et les bus. Vous allez voir, c’est très simple et pas cher !

Tuk-tuk ride
Tuk-tuk ride

Première étape : gare routière de Chiang Mai

Nous avions tenté la veille de notre départ d’acheter nos billets de bus pour rejoindre Chiang Khong, située à quelques kilomètres du poste-frontière thaïlandais. Sans succès, les billets doivent être achetés seulement quelques minutes avant le départ. Nous y sommes donc retournés le lendemain matin, nos bagages sur le dos.

Thailand Laos Boarders
Notre bus du jour

Le billet pour Chiang Khong nous coûtera 65 bahts (1€60) par personne. Il ne s’agit pas d’un VIP bus mais d’un bus bien rustique, bohf, tant qu’il nous mène à bon port, tout va bien !

Thailand Laos Boarders Bus
« Je ne voyage jamais sans mon Mickey »

Seconde étape : Chiang Khong

2 heures plus tard, nous voici lâchés sur le bord de la route, à Chiang Khong. Nous ne savons pas trop où aller, rien n’est indiqué pour rejoindre la frontière. Très vite, « Border! Border! », pour une fois, nous sommes heureux que plusieurs conducteurs de tuk-tuks nous sautent dessus pour nous proposer leurs services.

Hop, nous grimpons dans le véhicule pour 100 bahts. Le trajet ne durera que quelques minutes.

Thailand Laos Boarders Tuk tuk
À bord du tuk-tuk
Thailand Laos Boarders
Jamais vu une route aussi déserte dans le coin !

Troisième étape : poste-frontière thaïlandais

Une fois à la frontière, nous montrons seulement notre passeport et notre carte de sortie du territoire thaïlandais. Remise à notre arrivée en Thaïlande, Damien avait perdu la sienne quelques jours auparavant.

Thailand Laos Boarders
Contrôle des passeports
Thailand Laos Boarders
Visa on arrival

En plus des poste-frontières, certains hôtels demandent à voir cette carte. À part une gérante qui nous a bien fait flipper « mais vous ne pourrez pas quitter le territoire sans cette carte !! », son absence n’a posé aucun problème, y compris à la frontière où Damien a pu remplir une nouvelle carte sans souci ! Ouf !

Nous sommes ensuite arrivés à un stand proposant des bus pour le Laos. Plusieurs destinations sont offertes, nous sélectionnons Luang Namtha, notre prochaine étape.

Thailand Laos Boarders
Liste des bus disponibles
Thailand Laos Boarders Waiting
On patiente…

Nous avons dû attendre plusieurs heures sur place puisque les bus pour Luang Namtha sont assez rares. Avec le recul, nous aurions dû prendre un bus pour la gare routière de Huay Xai (également appelée Bokéo), juste après la frontière laotienne, puis un second pour Luang Namtha, dont la fréquence est plus importante. Tant pis, nous avons patienté.

Thailand Laos Boarders Bus
Notre bus, enfin !

Prévoyez de quoi boire et manger puisqu’il n’y a absolument rien à la frontière thaïlandaise, seulement des toilettes. Vous trouverez snacks et eau, une fois à la frontière laotienne.

Quatrième étape : poste-frontière laotien

Enfin, nous montons dans le bus, traversons le pont de l’amitié thaïlando-laotienne et arrivons sur le territoire laotien.

Thailand Laos Boarders
Sur le pont de l’amitié
Thailand Laos Boarders
Enfin arrivés au Laos

Arrivés à l’immigration, nous devons descendre du bus pour créer notre visa. Nous n’avions fait aucune demande en ligne ni quoi que ce soit, tout se fait sur place.

Le processus est assez simple, nous remplissons un formulaire, fournissons une photo d’identité (nous en avions mais des photomatons sont dispos sur place) et payons 30 USD par personne.

Nous étions un peu stressés par ces fameux dollars car impossible d’en trouver à Chiang Rai. Heureusement, le poste-frontière a tout prévu puisque des DAB permettent de retirer la monnaie demandée.

Nous remettons le tout à un guichet et récupérons quelques minutes plus tard, à un autre guichet, notre passeport orné de notre précieux visa touriste, nous permettant de rester 30 jours au Laos.

Une fois que tous les passagers ont récupéré leur précieux, nous remontons dans le bus et partons pour Luang Namtha où nous arriverons 4 heures plus tard !

Cela aura pris 30 minutes pour obtenir notre visa laotien, facile hein ? Nous avons trouvé tout ce process très bien organisé, il suffisait de se laisser porter…

Compter donc environ 3€50 par personne pour rejoindre la frontière laotienne, depuis Chiang Rai !

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑