Comment aller à Bukit Lawang ?

Nous voici partis pour plus de 6 mois en Asie du Sud-Est !

Nous avons démarré cette aventure en Indonésie et plus précisément à Jakarta (en faisant une escale à Bangkok, soit 15h de vol depuis Paris).

Nous n’avons passé que 2 jours à Jakarta où nous nous sommes principalement remis du voyage et préparés pour notre trek de 2 jours dans la jungle.

Jakarta - Glodok
Jakarta – Glodok

Nous avons rapidement quitté Java et pris un vol pour Medan, située au Nord-Est de Sumatra.

Jakarta - Medan
Jakarta – Medan

Destination : Bukit Lawang

Bukit Lawang est la porte d’entrée du Gunung Leuser, parc national réputé pour sa jungle luxuriante et sa faune sauvage, on s’y rend notamment pour y observer des orangs-outans, que nous espérons bien rencontrer !

Depuis l’aéroport de Medan, ça a été assez folklorique pour se rendre à Bukit Lawang mais disons que ça nous met dans le bain direct !

À la sortie de l’aéroport, vous avez le choix : taxi, train ou bus. Nous avons opté pour le bus (se diriger vers la droite en quittant l’aéroport) qui nous a emmenés jusqu’à Binjai pour 40 000 IND /personne (2€50), payées à bord du bus à la fin du trajet. Le tarif est fixe, pour ce trajet vous n’aurez pas à négocier. La circulation était néanmoins horrible, nous avons mis 3h pour parcourir 40km, heureusement le bus était plutôt confort, nous avons pu piquer un petit somme bien mérité.

À la descente du bus, petit coup de stress : nous sommes en plein Binjai mais aucun bemo (transport collectif local) à l’horizon, seulement des tuk-tuks qui nous demandent le prix fort pour 5 min de route. Il est 17h et nous avons encore de longues heures devant nous avant d’arriver à destination, nous plions et payons 20 000 IND /personne (1€25), légèrement abusé par rapport au bus que nous venions de prendre mais soit, pas trop le choix et ça reste dérisoire. Je me dis rapidement que nous ne pourrons jamais tenir à 2 dans le tuk-tuk, mais je mets une fesse en dehors et ma foi, ça passe !

Tuk-tuk à Binjai
Tuk-tuk à Binjai

Nous voici donc à côté d’un bemo prêt à partir, un couple de Français est déjà en train de négocier le prix lorsque nous arrivons, une fois le tarif fixé, ni une ni deux, nous payons 50 000 IND pp (les locaux payent environ 2 fois moins cher) et confions nos sacs à un mec qui les met directement sur le toit, coup de stress car je vois : qu’il pleut, qu’il y a des pièces de voitures (moteur, radiateur, etc.) sur le toit et que nous risquons donc de retrouver nos sacs dans un sale état, tant pis, on monte !

Deuxième douche froide : le bemo, prévu pour environ 15 personnes n’a plus de sièges libres mais le conducteur nous invite tout de même tous les 4 à prendre place. Nous nous retrouvons donc Damien et moi sur une sorte de banc muni d’une barre métallique qui viendra épouser notre coccyx à chaque nid-de-poule (nid-d’autruche en l’occurrence).
La route est longue et sinueuse et dure plus de 3 heures, elle sera ponctuée de nombreuses éructations et vomissements de passagers nous entourant. La capacité maximale (?) sera atteinte lorsque nous serons 25 personnes à bord + 1 sur le toit.

Enfin arrivés à Bukit Lawang, nous sommes pris d’assaut par une dizaine d’hommes cherchant à nous mener à notre hôtel. Peine perdue puisque le neveu du propriétaire nous attend et nous demande de le suivre directement. Thank god!
Nous pensions être arrivés mais nope, l’hôtel n’est accessible qu’en 2 roues, nous attendons donc encore quelques minutes pour que 3 motos puissent nous y emmener (1 moto pour Damien et le conducteur, 1 autre pour moi et le conducteur et 1 autre pour nos sacs !). Nous embarquons pour 20 min de moto-cross dans la jungle à 21h30 ! Nous traversons des ruisseaux, des ponts suspendus, des coulées de boue… Pas du tout habituée à ce genre de promenade j’ai bien serré les fesses tout le long du trajet mais ai quand même bien kiffé !

Ariane à moto, une première !
Ariane à moto, une première !

L’hôtel (Batu Kapal Guest House) est au cœur de la jungle, en témoignent l’énorme araignée reposant tranquillement sur la moustiquaire de notre chambre, les cafards sortants de notre salle de bain et les cris de singes retentissant toute la nuit. Je me lève le sourire aux lèvres en découvrant la vue.

Chambre avec vue
Chambre avec vue
Salle de bain
Salle de bain

À peine le banana pancake englouti, nous prenons la route pour notre fameux trek de 2 jours dans la jungle.

Retrouvez le résumé de notre trek juste ici !

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑